Mendelssohn, psaume 42, Lauda Sion

 

Alors que les compositeurs romantiques furent souvent souffreteux, sourds, malheureux et fauchés, Mendelssohn eut l’insolence de naître dans une famille riche et cultivée et d’épouser le succès et la fortune. Enfant prodige et génie précoce comme tous les grands musiciens, il reste aujourd’hui un romantique inclassable : admirateur et re-découvreur de Bach, Mendelssohn tente une synthèse improbable entre les styles au point qu’on put écrire qu’il fut le plus classique des romantiques…

Le Psaume 42 – « le sommet inégalé de toute la musique sacrée de Mendelssohn » dira Schumann – et le Lauda Sion sont deux œuvres majeures dans la production du compositeur, écrites pour chœur, solistes vocaux et orchestre.

Le psaume 42, attribuĂ© aux fils de CorĂ©, est appelĂ© en latin Sicut cervus, selon le dĂ©but du premier verset. Il exprime la plainte d’un homme dans la peine :

Wie der Hirsch schreit nach frischem Wasser,
so schreit meine Seele, Gott, zu Dir

Le Lauda Sion,sur le texte de la très belle prière de Saint Thomas d’Aquin :

Lauda Sion salvatorem
lauda ducem et pastorem
in hymnis et canticis

Pour ce programme exceptionnel se sont associĂ©s : le ChĹ“ur Saint-Germain, Aschaffenburg Kantorei et l’Orchestre Les PlĂ©iades ainsi qu’un quatuor de solistes s’associent : Laudine Belliard, soprano ; Jill McCoy, alto ; Hugo MacĂ©, tĂ©nor ; Pierre-Louis Egloff : basse sous la direction de Philippe Lerat et Christoph Emanuel Seitz, dans un concert caritatif au profit de l’Arbre Ă  Pain, en association avec le Rotary Club et dans le cadre du jumelage de la ville de Saint-Germain-en-Laye et de la ville d’Aschaffenburg en Allemagne.

Pour ce programme exceptionnel dans le cadre du jumelage de la ville de Saint-Germain-en-Laye et de la ville d’Aschaffenburg en Allemagne., près de 200 interprètes, trois formations : le Chœur Saint-Germain, Aschaffenburg Kantorei et l’Orchestre Les Pléiades se sont associés ainsi qu’un quatuor de solistes : Laudine Belliard, soprano ; Jill McCoy, alto ; Hugo Macé, ténor ; Pierre-Louis Egloff : basse, sous la direction de Philippe Lerat et Christoph Emanuel Seitz.

dimanche 9 juin Ă  20h 30
au théâtre Alexandre Dumas de Saint-Germain-en-Laye

Un concert caritatif au profit de l’Arbre à Pain, en association avec le Rotary Club

Billetterie

deux autres concerts sous la direction de Philippe Lerat :

vendredi 24 mai en l’Ă©glise Saint-Gilles de Bourg-la-Reine
en association avec le chœur La Villanelle de Sceaux
et l’Orchestre Les Pléiades

samedi 25 mai en l’Ă©glise Saint-Germain-l’Auxerrois de Paris
en association avec le chœur La Villanelle de Sceaux
et l’Orchestre Les Pléiades